19 avril 2011

RDC : Le président de la CENI dans la tourmente

La visite du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Daniel Ngoy Mulunda au président togolais fait polémique en République démocratique du Congo (RDC). Le président de la CENI était en effet porteur d'un message du président Kabila, en course pour sa réélection en 2011. De nombreuses associations demandent la démission de Daniel Ngoy Mulunda pour n'a pas respecté la neutralité et l'impartialité de sa fonction et ce, à quelques mois des prochaines élections présidentielles en RD Congo.

Image 3.pngPour de nombreuses organisations et associations d'opposition congolaise, Daniel Ngoy Mulunda s'est "disqualifié" et a perdu toute crédibilité en rendant visite au président togolais Faure Gnassingbé. Le président de la Commission électorale nationale indépendante congolaise était en effet venu avec un message dur président sortant Joseph Kabila : une attitude contradictoire avec l'indépendance de sa fonction note l'opposition.

Au moment de sa nomination à la tête de la CENI, Daniel Ngoy Mulunda avait déjà suscité une levée de boucliers : l'ancien co-fondateur du parti présidentiel (PPRD) était accusé d'être un "homme du président". La visite au Togo de Mulunda ne fait que raviver les soupçons. D'autant que l'élection même du président togolais, Faure Gnassingbé, avait été contesté à l'époque.

Plusieurs organisations dont l'APRODEC ASBL demande la démission de Daniel Ngoy Mulunda en rappelant que "le 26 février 2011 Monsieur Daniel Ngoy Mulunda, le président de la Commission électorale nationale indépendante de la République Démocratique du Congo (CENI), avait pris l’engagement solennel de n’exercer aucune activité susceptible de nuire à l’indépendance, à la neutralité, à la transparence et à l’impartialité de la Commission électorale nationale indépendante."

Suite à cette polémique, le Togo vient d'annoncer l'envoie de 1.000 kit électoraux en RDC en vue des prochaines élections. Une annonce qui arrive à point nommée pour justifier le déplacement de Daniel Ngoy Mulunda ai Togo.

Christophe Rigaud

Commentaires

Le président de la ceni ne mérite guère la place qui occupe pour le moment.

Écrit par : Kambungu | 20 avril 2011

cet imbecil doit demissionne'!nous sommes fatigues' avec toute ces hitoires ou congo. a quand est il aura la democratie ou congo!on as ete imposes'avec cet avaturier de kabila? ca suffit deja. on as plus besion svp!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : silver | 20 avril 2011

Pourquoi les membres de l'opposition ont peur?Voila le resultat du deplacement de NGOY qui est positif.Tchitchi, kamerhe ne serrons pas president de la RDC. COmme raison: les occidentaux, les americains,et les pays voisins craignent un nationaliste a la tete du pays. Parmis ces gents l'un d'eux passe aux elections il va mourir comme lumumba et laurent kabila, Faite attention elure celui qui est admis par les pays puissants.

Écrit par : Cubain kabange | 21 avril 2011

Il ne faut pas avoir la mémoire courte ,ces kits avaient été prêtés par la CEI du temps de Malu-Malu au Togo,donc c'est un retour de nos kits

Écrit par : Théophile | 22 avril 2011

C'est triste si le president de la CENI, comme soit disant serviteur de Dieu ne rend pas son service a la nation congolaise comme etant serviteur, prophete et sacerdote selon le style de Jesus et vouloir de DIEU.

Écrit par : Carol Merly | 27 juin 2013

Écrire un commentaire