14 juin 2012

RDC : L'UDPS, l'APARECO et l'ARP s'unissent à Paris

Le front anti-Kabila s'organise depuis la capitale parisienne. L'UDPS d'Etienne Tshisekedi, l'APARECO d'Honoré Nbganda et l'ARP du général Faustin Munene ont tenu pour la première fois une conférence de presse commune jeudi 14 juin 2012. Ces mouvements d'opposition, politiques et militaires, ont lancé un appel à la "libération du pays de l'occupation étrangère" et à "l'instauration d'une véritable démocratie" en RDC. Objectif annoncé : mobiliser les Congolais de l'intérieur.

Conf de presse udps apareco arp filtre.jpgCandide Okeke, la représentante de l'APARECO, prévient : "l'heure est grave". Après le "fiasco électoral" et "les fraudes massives" de novembre 2011, le constat est sans appel : "ce ne sont plus les élections qui vont libérer le pays aujourd'hui, alors nous devons créer une synergie pour la libération du Congo". Autour de l'APARECO, on trouve un représentant de l'UDPS France, le premier parti politique d'opposition en RDC et l'ARP, un mouvement armé insurrectionnel, dirigé par le général Faustin Munene qui a pris le maquis depuis 2010. A première vue, cette coalition peut paraître hétéroclite. Entre l'UDPS, le parti politique historique de l'opposition congolaise, plutôt "pacifique" et "fédéraliste" et l'APARECO tenu par l'ancien "monsieur sécurité" du Maréchal Mobutu (Honoré Nbganda), qui prône un Congo "fort et unitaire" et un général rebelle, ancien allié de Kabila père et de l'Angola… l'attelage peut surprendre.

Très rapidement, Candide Okeke met les choses au clair : "nous ne représentons pas l'opposition, nous représentons la Résistance. Nous sommes en dehors du système. Nous menons un combat de libération". Et de préciser : "nous avons des différences entre nous, mais nous n'avons qu'un seul pays !". Selon le secrétaire Général de l’ARP, Fanfan Longa Fuamba, "cette déclaration commune est un signal fort pour harmoniser nos différences". Les divergences balayées, la nouvelle coalition se focalise ensuite sur les convergences, avec un seul mot d'ordre : haro sur Joseph Kabila.

En trois points, la déclaration conjointe de l'UDPS, de l'APARECO et de l'ARP dénonce le "holdup électoral" de novembre 2011 et les élections "entachées de fraudes massives", de nombreuses irrégularités et "de multiples violation des droits de l'homme". L'alliance pointe ensuite l'insécurité à l'Est et les guerres à répétition au Nord et Sud Kivu et accuse l'ingérence rwandaise et "le projet secret de balkanisation et d'annexion" de la région. Troisième sujet de préoccupation : la tenue du Sommet de la Francophonie en RDC du 12 au 14 octobre 2012. Dans leur déclaration commune, l'UDPS l'APARECO et l'ARP demandent "l'annulation ou la délocalisation du Sommet" comme cela a été le cas en 1994 avec le Sommet de la Baule. Si le Sommet de tenait tout de même, le "groupe des trois" appellera "les forces vives de la RDC à se mobiliser pour empêcher par tous les moyens le déroulement paisible" du Sommet à Kinshasa. Candide Okeke espère que François Hollande ne se rendra pas à Kinshasa en octobre. Le président français vient d'ailleurs d'annuler sa présence en Ukraine lors de l'Euro de football pour dénoncer les violations des droits de l'homme dans le pays.


Conférence de presse commune UDPS-APARECO-ARP... par ChristopheRigaud

Les participants la conférence de presse commune UDPS, APARECO, ARP, ont tout fait pour axer leur discours sur les atouts de l'alliance : à l'UDPS le rôle politique et la mobilisation populaire, à l'APARECO la résistance, le renseignement et la diaspora, à l'ARP le rôle militaire… ils seraient donc complémentaires. Si la coalition APARECO/ARP semble naturelle, la présence de l'UDPS l'est moins. L'absence du propre fils d'Etienne Tshisekedi, Félix, pourtant annoncé à la conférence de presse, et l'embarras du représentant de l'UDPS aux questions liées à la l'utilisation de la force par l'ARP laissaient une drôle d'impression. Nouveau grand écart politique de l'UDPS ? Stratégie de la dernière chance ? Seule une prise de position d'Etienne Tshisekedi lui-même pourra dissiper tout ambiguité.

Christophe RIGAUD

Regardez les interviews de Candide Okeke de l'APARECO, Fanfan Longa Fuamba de l'ARP et d'Edouard Olito Maludji de l'UDPS France.


L'UDPS, l'APARECO et l'ARP s'unissent à Paris 14... par ChristopheRigaud

Commentaires

La difficulté pour les congolais est qu'ils ne sont pas capables de réunir pour le bien de leur pays mais le sont pour sa destruction; et cela depuis Mobutu jusqu'à ce jour en passant pas LD Kbaila. Ils sont ingénieux pour trouver des stratégies d'enrichissement personnel, de déification du chef de l'Etat mais pour inventer un Congo fort économiquement, socialement, politiquement et militairement, ce sont des vaut-rien.
Mende dirige un ministère où on parle de citoyenneté. Cela fait rire les oiseaux. Mende qui a soutenu l'invasion du Congo par le Rwanda, tant dans l'opposition armée avec RCD qu'actuellement au sein du pouvoir, de quelle citoyenneté va-t-il parler aux jeunes congolais? Les congolais ont raté leur cinquantenaire et une bonne écriture de leur histoire à cause de la gloutonnerie de ses dirigeants. Et ce qui dérange, ce sont les jeunes dirigeants, la nouvelle génération qui ne rêve que buildings, des voitures dernier cri, etc. Un pays à liquider!

Écrit par : christian | 15 juin 2012

C,EST CE QUE NS AURIONS SOUHAITE DEPUIS .NS SOMMES PRES! NS LES JEUNES VICTIMES DE LA RDC.PR SE SACRIFIER PR NOTRE CHER NATION

Écrit par : christian | 15 juin 2012

Une fois de plus un ''monstre'' en vue dans nos rues ! Il est intéressant de se rendre à l'évidence de la faiblesse conceptuelle de la destinée du congolais par ses leaders. Et cela donne vraisemblablement de l'eau dans le moulin des détracteurs ! Une alliance qui tombe comme le cheveu dans la soupe, en contre - courant de ce que chacun sait des allures de ces groupes. D'ailleurs, de par les constats faits, il ne sera pas étonnant que demain TSHITSHI dénonce cette manoeuvre, dirait-il, visant à salir son image. Que des ratés! Comment convaincre les forts du monde que nous sommes sérieux et qu'on peut être une alternative, mieux que les rwandais et ougandais? D'ailleurs, la guerre de l'AFDL n'a jamais été annoncé sous des coups médiatiques ! Et LD KABILA on ne l'a connu que plus tard ici dans l'opinion. Et le rwanda niait son implication jusqu'à l'insoutenable. Donc, des mouvements sans ancrage sur terrain s'annonçant au premier venu n'augure dès lors aucune perspective, c'est évident. Et d'un voleur qui annonce au propriétaire sa venue, un pas avec MAKALA, prison. Donc, un peu plus d'imagination comme les rwandais qui nient leur participation au KIVU au moment où les preuves sont établies, et ils s'affolent jusqu'à laisser dire au M23 qu'ils veulent la vérité des urnes! A faire rire les vaches! Soyons sérieux car nos frères meurent à l'EST !

Écrit par : Gringo | 15 juin 2012

je crois que ;s'unir pour notre pays est une bonne chose pour chasser les étrangers ,car ils ont exagerés de tuer nos frères congolais.

Écrit par : jean kabongo | 15 juin 2012

Chers compatriotes,
faire attention aux commentaires de certains qui se font passer
comme fils de RDC alors qu'ils sont RUANDAIS ou BURUNDAIS
même OUGANDAIS. Car, à mon avis une idée d'union pour
la libération de notre Pays, la première soit-elle qui nous tombe
nécessite nos encouragements et non des critiques insensées
de nature à décourager, où mieux à distraire les CONGOLAIS
puisque ironiser, moquerie, diffamer fait parti des stratégies de
ces peuples pour nous affaiblir. Vigilance sur tout.

Écrit par : MAPANDA | 16 juin 2012

L'initiative est louable car il ne manquait que ça. Pcq nul part l'on vous apprendra que l'on combat un ennemi en ordre dispersé , Jamais. Il faut une certaine cohésion , une entente entre les différents partenaires avec une seule et unique visée. Pour ce faire, ici il faudra que chaque parti s'occupe à atteindre l'objectif sur sa ligne donc : L'UDPS, bien sensibiliser et mobiliser la population en lui expliquant le pourquoi et le comment y arriver; l'APERECO, assurer la pénétration dans toutes les couches de l'ennemi , infiltrer tous les milieux envue de fournir les Renseignements utiles et nécessaires et non des Info; et quant à l'ARP de disposer des éléments aguéris pour l'interpretation d'abord des plans sur les objectifs directs à neutraliser, faire confiance à une troupe bien entrainée avec un coeur de combattant et enfin, intervenir avec un équipement au point qui rassure l'utilisateur. Faisons confiance à la cohalition tout en mettant en contribution toute notre sagesse pour faciliter le travail qui sera exécuté. Le congo DOIT exister selon le dessein de Dieu et non selon le dicta des profiteurs Américains, Français, Anglais, Chinois et autres races non bantu. Que chacun sache que ce pays appartient aux seuls congolais du Nord, du Sud, de l'Est et de l'Ouest de tout son territoire. Oui, la RDC vivra. INGETAAAAAAAAAAAAA;

Écrit par : La sagesse | 17 juin 2012

S'il ya un front anti- Kabila pourquoi aller le former a PARIS et non a KINSHASA. Avez-vous peur de rentrer au pays et commencer la mobilisation anti-Kabila.

Écrit par : mubake | 18 juin 2012

Écrire un commentaire